.

 

 

Accélération du Flux Expiratoire

 Pourquoi l’augmentation du flux expiratoire, admise comme indication principale dans les bronchiolites ?

1- elle est peu connue des médecins?
2- elle n’est pas pratiquée systématiquement par les kinés?

La rééducation respiratoire notamment dans les cas de bronchiolites (ou de mucoviscidose ) est incontournable.

Elle permet de désencombrer rapidement l’enfant et d’éviter souvent son hospitalisation. Les différentes techniques utilisées ont été évaluées lors d’une conférence de consensus datant de 1994. Cela a permis de constater que l’uugmentation du flux expiratoire est la technique la plus efficace.
Dans les bronchiolites, il est désormais admis par les Médecins, les Kinés, les Parents, que le traitement repose sur la Kinésithérapie respiratoire. La prescription médicale se limite à la kinésithérapie respiratoire ou Clapping, rarement AFE. Pourtant I’AFE est la technique de désencombrement la plus efficace.

• Augmentation du flux expiratoire

Les Médecins sont souvent peu informés des différentes techniques, et prescrivent souvent rééducation respiratoire laissant l’initiative au Kiné ou même en termes plus génériques comme Clapping.

Objectifs

Améliorer le drainage des voies aériennes .
Améliorer les échanges gazeux .

Augmentation du flux expiratoire (AFE)

L’augmentation du flux expiratoire a pour but de conserver l’élasticité bronchique et de permettre le désencombrement.

L’augmentation rapide de la pression intra-thoracique par la compression abdomino-thoracique conduit à l’expulsion des sécrétions. Le thérapeute utilise ses 2 mains. L'une posée sur le thorax l'autre  sur l'abdomen sert de contre-appui. La synchronisation des deux mains assure la permanence de la progression. Le mouvement thoraco abdominal est réalisé sur le temps expiratoire par les mains du kinésithérapeute .

Le bébé est installé en décubitus dorsal, décubitus latéral, assis (s’il présente des reflux gastro-śsophagiens).

L’action est lente pour obtenir une action au niveau des petites bronches, bronchioles, elle est rapide pour les grosses bronches.

L’enfant plus grand peut participer en pratiquant des expirations glotte ouverte : il prononce le son A de façon guttural ou en faisant de la buée sur un carreau.

L’évacuation des sécrétions en début de progression se situe au niveau des poumons le long de l’arbre bronchique en remontant les différentes subdivisions puis en fin de progression au niveau des voies aériennes supérieures. La récupération de ces sécrétions s’effectue dans le cavum soit par aspiration soit de façon manuelle (compresse).

Toux provoquée

Elle est déclenchée par une pression sur une zone tussigène telle que la face antérieure de la trachée (ou en abaissant la langue).

Le changement de position de l’enfant (assis puis couché) favorise la toux.


Mots Clés

AFE
Bronchiolite
Toux provoquée


Liens
 


SAVOIR PLUS:
Posez vos Questions

 

   SOMMAIRE

Retour SOMMAIRE

-Contactez  Kiné Services-
Charte d'utilisation