.

 

 

ELECTROPHYSIOTHERAPIE
( Traitement par courants électriques )

2 - Que désire-t-on en ANTALGIQUE ?

  • 1 - Un courant à état constant.
    2 - Biphasique à moyenne nulle pour pouvoir être appliqué sur du matériel d'ostéosynthèse.
    3 - Un balayage d'excitation d'un maximum de fibres de gros diamètre par variation de la durée de l'impulsion entre 10 et 200µs.
    4 - Pour l'inhibition locale segmentaire ( dite du "Gate control" ):
    lors des douleurs récentes, une fréquence entre 80 et 120µs ou
    lors des douleurs chroniques, une fréquence entre 30 et 60µs.
    5 - Pour l'inhibition supra-segmentaire ( dite "endorphinique" ), une fréquence très basse de 1 à 9Hz.
    6 - Nous souhaitons pouvoir appliquer les deux types d'inhibition, de manière simultanée et parallèle pendant la même séance, afin de ne pas exagérer les temps de traitement ( 20 à 30 minutes pour l'inhibition locale, et 10 à 15 minutes pour l'inhibition supra-segmentaire). Il faudra un appareil avec 2 générateurs, capable de fournir 2 types de stimulation sur 2 canaux différents.
    7 - Pour être efficace dans l'inhibition locale segmentaire, nous devons éviter la phénomène d'accommodation ou d'accoutumance des fibres de gros diamètre. Il faudra un appareil qui offre des changements de paramètres pendant le temps de stimulation: changement de fréquence, changement de largeur d'impulsion, changement d'intensité, et ceci de manière aléatoire. Ces changements ne doivent pas être cycliques car l'on s'habitue très vite à retrouver les mêmes paramètres, les fibres nerveuses ayant un fort pouvoir d'adaptation ( et inefficacité de l'effet recherché ).
    8 - Pour être confortable dans la stimulation électrique à visée antalgique supra-segmentaire, il faudra augmenter la largeur d'impulsion pour monter entre 500 et 1000µs.

En dehors de ces astreintes nécessaires au niveau de l'appareillage, le positionnement des électrodes reste un facteur déterminent dans la qualité du résultat final. Pour l'inhibition segmentaire, il sera utile de connaître les émergences nerveuses des territoires concernés par la stimulation. Pour l'inhibition supra-segmentaire, il est nécessaire d'utiliser des électrodes longues et étroites appliquées de chaque côté de la colonne vertébrale et positionnées selon les étages métamériques.

L'intensité utilisée pour ce type de stimulation n'étant pas importante, les petits appareils portables peuvent fort bien répondre aux souhaits recherchés, mais pour être efficace, une connaissance anatomique semble indispensable. Les notices sont toujours insuffisantes pour obtenir ces connaissances.


Généralités

Courants antalgiques

Stimulation musculaire


Mots Clés


Liens
 


SAVOIR PLUS:
Posez vos Questions

 

   SOMMAIRE

Retour SOMMAIRE

-Contactez  Kiné Services-
Charte d'utilisation