LA METHODE MEZIERES


Elle a été élaborée par Françoise Mézières dès 1947, par l'observation des réactions corporelles des patients au cours des traitements:
- Les muscles postérieurs reliant l'occiput aux orteils sont trop courts et trop forts.
- Une action localisée provoque une réaction à distance.
De ces observations, Françoise Mézières devait dégager certaines lois qui allaient être les fondements de sa méthode:
1ère loi: les muscles dorsaux se comportent comme un seul muscle
2ème loi: ces muscles sont trop forts et trop courts
3ème loi: toute action localisée en élongation ou raccourcissement provoque instantanément le raccourcissement de l'ensemble de la musculature.
4ème loi: toute opposition à ce raccourcissement provoque des latéro-flexion et rotation du rachis et des membres inférieurs.
5ème loi: la rotation des Ml se fait en RI
Ces lois déterminèrent une autre façon de travailler: il fallait assouplir la musculature postérieure et les rotateurs internes.
Mais se faisant, Françoise Mézières s'aperçut que ceci entraînait des blocages respiratoires en inspiration. D'où la
6ème loi: toute élongation, toute douleur ou tout effort entraîne un blocage en inspiration.
Elle conclut qu'il fallait lutter:
- contre les lordoses.pour elle "tout n'est que lordose"
- les rotations internes
- les blocages inspiratoires
L'autre concept fondamental est
LE REFLEXE ANTALGIQUE A PRIORI: pour fuir une sensation douloureuse ou pour trouver un certain confort, les différents segments corporels vont s'organiser au risque de déséquilibrer toute la statique; notre corps est organisé pour ne pas subir la douleur.
Le corps va s'adapter ainsi, un certain temps puis un jour il va décompenser avec apparition d'une douleur.
Le kinésithérapeute va alors s'employer à remonter en sens inverse le fil des différentes adaptations pour retrouver la lésion initiale qui peut se situer à distance dans le corps et loin dans le temps.
Dans un premier temps Françoise Mézières décrira la
chaîne postérieure puis viendra la description de quatre chaînes:
-
la chaîne postérieure (spinaux et postérieurs de jambes)
-
la chaîne antéro-inteme (psoas, diaphragme et iliaque)
-
la chaîne antérieure du cou
-
la chaîne brachiale (de l'épaule à la face palmaire des doigts)
D'où l'idée que Françoise Mézières défendra toujours: le corps est un tout indissociable. Tout traitement nécessitera donc une approche globale à la recherche des compensations.

Cette méthode a évolué maintenant: on va rechercher à équilibrer les tensions dans les différentes chaînes musculaires afin que le patient retrouve une harmonie corporelle et une liberté ostéo-articulaire.
Chaque patient est
unique. Il est porteur de son histoire qui va déterminer sa statique. Il faudra accepter d'adapter notre technique de travail afin d'aider nos patients à retrouver leur équilibre morphologique qui pourra les aider parfois à retrouver une harmonie psychologique.
C'est pourquoi le kinésithérapeute devra être d'une grande rigueur dans son observation, dans la lecture du corps dans ses comportements adaptatifs.
Il sera à l'écoute de son patient et le traitera dans son contexte physique, psychologique et social.
Le traitement sera alors adapté au cas et à la personne, le kinésithérapeute sera présent effectivement et constamment et il restera modeste car tout être humain et toute méthode ont leurs limites.
Nous pouvons nous aider maintenant d'autres thérapeutiques holistiques: l'ostéopathie, le travail des fascias, les techniques réflexes..etc.

Nicole Delpech


Contact: site internet Mézières

BIBLIOGRAPHIE
- Françoise Mézières: Originalité de la Méthode Mézières (Maloine)
- Ph-E Souchard: Méthode MEZIERES (MALOINE)
- Guilhaine BESSOU: "Méthode Mézières. Indications et Limites chez l'enfant" Recueil du Congrès de l'AMIK à Tours

Mots Clés


Liens



 SAVOIR PLUS:

 

 

  SOMMAIRE

Retour SOMMAIRE

-Contactez  Kiné Services-
Charte d'utilisation