Avenant à la convention nationale des masseurs-kinésithérapeutes
(
modalités particulières de diffusion des relevés individuels d'activité)

J.O. Numéro 151 du 1er Juillet 2000 page 9972 Textes généraux
Ministère de l'emploi et de la solidarité

Avenant à la convention nationale des masseurs-kinésithérapeutes NOR : MESS0022051X
Est réputé approuvé, en application de l'article L. 162-15 du code de la sécurité sociale, l'avenant, publié ci-dessous, conclu le 19 avril 2000 entre, d'une part, la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés, la Caisse centrale de mutualité sociale agricole et la Caisse nationale d'assurance maladie des professions indépendantes, et, d'autre part, la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs et le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs.

AVENANT CONVENTIONNEL ENTRE LES MASSEURS-
KINESITHERAPEUTES ET LES CAISSES D'ASSURANCE MALADIE

Entre :
- la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés, représentée par M. Spaeth, président ;
- la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole, représentée par Mme Gros, présidente ;
- la Caisse nationale d'assurance maladie des professions indépendantes, représentée par M. Ravoux, président,

Et :
- la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs, représentée par M. Maignien, président ;
- le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs, représenté par M. Magnies, président,
il a été convenu ce qui suit :

Article 1er

Compte tenu des modalités particulières de diffusion des relevés individuels d'activité, transmis aux professionnels en 2000 avec un mois de retard, la constatation du dépassement des seuils visée à l'article 14, paragraphe 2, de la convention nationale par rapport à l'activité individuelle des masseurs-kinésithérapeutes au titre de l'exercice 1999 est effectuée par les caisses dans le courant du deuxième trimestre de l'année civile suivante.
L'activité prise en compte par les caisses correspond aux douze mois de l'année civile 1999.
Dans la mesure où le relevé individuel d'activité n'est pas le constat réel de l'activité annuelle puisqu'il comprend exceptionnellement le mois de décembre 1998 liquidé par les mutuelles, les caisses, avant toute notification de dépassement, retranchent cette part supplémentaire en procédant par rapprochement du relevé d'honoraires et du relevé individuel d'activité.

Fait à Paris, le 19 avril 2000.

Le président de la Caisse nationale
de l'assurance maladie des travailleurs salariés,
M. J.-M. Spaeth

La présidente de la Caisse centrale
de mutualité sociale agricole,
Mme J. Gros

Le président de la Caisse nationale

d'assurance maladie des professions indépendantes,
M. Ravoux

Le président de la Fédération française
des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs,
M. F. Maignien

.


 

Ecrivez-nous


Posez vos Questions

SAVOIR PLUS

 

Retour SOMMAIRE -Contactez-nous- Charte d'utilisation
Choisir Kiné Services comme page de démarrage