LE CARREFOUR de la KINESITHERAPIE

SOMMAIRE

 

Depuis le décret du 5 septembre 2015 les études de kinésithérapie sont portées à 4 ans précédées d'une année universitaire.

Le décret 2015-1110 définit
les dispositions générales d’accès à la formation ;
- les dispenses de scolarité dont certains candidats peuvent bénéficier ;
- la durée et le contenu du programme de formation ainsi que les modalités de certification ;
- les référentiels d’activités, de compétences et de formation.
Mise en oeuvre à la rentrée 2016

L’arrêté du 2 septembre 2015 fixe le nouveau programme d’études conduisant au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute et en précise les modalités. Il définit précisément :

- les dispositions générales d’accès à la formation ;
- les dispenses de scolarité dont certains candidats peuvent bénéficier ;
- la durée et le contenu du programme de formation ainsi que les modalités de certification ;
- les référentiels d’activités, de compétences et de formation ;
- les unités d’enseignement (UE) à valider conduisant au diplôme.

Les conditions d'entrée :
Les candidats doivent être agées d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission.

Elles doivent justifier :

  • de l’obtention du baccalauréat français ou d’un titre admis en dispense, ou de la réussite à un examen spécial d’entrée à l’université, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires,
  • ou d’une expérience professionnelle de cinq ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale.

Dispositions générales concernant l'accès aux études
L'admission en IFMK préparant au diplôme d'état de masseur-kinésithérapeute s'effectue après une 1ère année universitaire, prioritairement Paces, et validée dans l'une des 3 filières suivantes :

  • Médecine (PACES),
  • STAPS,
  • Sciences, technologies, santé.

Le nombre de places attribuées aux instituts de formation par filière et par université, fait l'objet d'une convention.

La formation sera partagée en deux cycles de deux ans : le premier cycle étant consacré aux fondamentaux, à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs transversaux (anglais, méthodologie, par exemple), le second étant plus pré professionnel (approfondissement des thèmes précédents et préparation à l’exercice).

L’objectif est de donner à l’issue de ces cinq années d’enseignement supérieur, les compétences pour exercer la profession dans toute sa diversité. En effet, la pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement des troubles du mouvement ou de la motricité de la personne ainsi que des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles.

Les ECOLES
Les INSTITUTS

En savoir plus

 

 

 

Copyright Kine-Services.com. © V2M Diffusion Sarl