Le public considère le masseur kinésithérapeute comme un acteur important de la politique de Santé. une ressource efficace contre les douleurs et dysfonctionnements d’origine musculo-squelettiques :( gênes et douleurs articulaires… et naturellement la colonne vertébrale).

Mais il est avant tout celui qui écoute, touche, masse. Celui qui, par sa thérapie manuelle, doit réussir là où souvent d'autres techniques ont échoué.Celui qui répare, remet sur pied, celui sans qui le sportif est un peu orphelin en cas de problèmes.

Il est le Rééducateur. Celui qui remet en service " les corps abimés et traumatisés".

Les cabinets privés de kinésithérapie existent partout et offrent un service de proximité à la population urbaine ou rurale. Le recours à la kinésithérapie est fréquent dans les suites d’accidents , de chirurgie orthopédique, thoracique ou viscérale.et pour remédier aux douleurs et déformations, le plus souvent d’origine rhumatologique; rançon de l’avancée en âge.

La kinésithérapie s’adresse à tous les âges : bronchiolite du nourrisson, blessures du sportif jeune et moins jeune, insuffisance respiratoire chronique ou instabilité vertigineuse de la personne âgée que l’on maintient à son domicile.

Ethymologiquement, kinêsis veut dire mouvement et therapeien: soin. Le problème est : la kinésithérapie est-elle le traitement par le mouvement ou le traitement du mouvement?

En réalité les patients qui souffrent de douleurs au mouvement sont confiés au masseur-kinésithérapeute rééducateur , le Thérapeute du mouvement.

Le masseur-kinésithérapeute rééducateur est un soignant à part entière possédant le diagnostic kinésithérapique qui à partir du bilan lui permet de choisir les techniques les plus appropriées à l'état de son patient. ( cf décret d'actes ) .

La Kinésithérapie comprend : « le bilan, le diagnostic du mouvement, la planification, l’exécution et l’évaluation du programme d’intervention » (réunion de Yokohama, WCPT, mai 1999).

Le masseur-kinésithérapeute rééducateur est un praticien effectuant deux types d'actes:

- un acte intellectuel

- un acte technique

Terminologie:

Les praticiens français et belges utilisent le mot kinésithérapeute. Dans la majorité des pays industrialisés la dénomination est Physiotherapy (Grande-Bretagne, Australie, Nouvelle-Zélande, Canada), ou Physical Therapy (États-Unis). La traduction « Physiothérapie » est utilisée en Suisse, et plus récemment en Allemagne où elle a remplacé l’ancien vocable de « Krankengymnastik », trop lié à la pratique de la gymnastique corrective.

Le terme de « masseur-kinésithérapeute rééducateur » est aujourd’hui consacré, et les médecins spécialistes ont abandonné le titre de « médecin-rééducateur » pour devenir « médecin physique et de réadaptation ».

Le masseur-kinésithérapeute rééducateur travaille sur  prescription.

Mais il n'y a plus obligation de la part du médecin de préciser le qualitatif et le quantitatif.

Les régles de déontologies respectées par le masseur-kinésithérapeute rééducateur sont des règles morales. En effet, le conseil de l'ordre qui définit avec le conseil d'état les régles de déontologie professionnelle, n'est toujours pas en place. Ceci malgré un décret d'application vieux de plus de 2 ans.

 

 

Mots Clés

Kinésithérapie
Rééducateur
un Acte Intellectuel
un Acte Technique
Décret d'Actess


Liens
décret d'actes 
Massage


 

 

SAVOIR PLUS:
Posez vos Questions

 

  SOMMAIRE

 

Retour SOMMAIRE

-Contactez  Kiné Services-
Charte d'utilisation