LE CARREFOUR de la KINESITHERAPIE

CHERCHER UN KINESITHERAPEUTE: ANNUAIRE-KINE.COM
VENTE EN LIGNE PAIEMENT SECURISE
PROFESSIONNELS ASSOCIATIONS ET PARTICULIERS

Définition
Domaines
Spécialisation
Modes d'exercice
Techniques
Installation
Formation
Diversification
Conditions d'exercice
Organismes
Démographie
Normes des cabinets
Elimination des déchets
Devenir "Kiné"
Dossiers Etudes
Les Ecoles
Les Equivalences
La Belgique
Faq
Juridique Professionnel
Juridique Gestion
Fiscalité

Forum -Nouveau
Masseur Kinésithérapeute
Inscription Kinésithérapeute
Petites Annonces
Sommaire
Bronchiolite
Le Massage
Techniques
Esthétique
Thalasso
Cures Thermales

Le Traitement

Traitement médical

Lire la conférence de consensus de 2000: prise en charge de la bronchiolite

Le traitement de la bronchiolite se résume pour l'essentiel à des mesures symptomatiques pour lutter contre l'encombrement des voies respiratoires aériennes (nez) et bronchique, enfin éviter la déshydratation.
Les fluidifiants bronchiques ne sont pas indispensables et les antibiotiques sont prescrits exceptionnellement au cas par cas.

Les seuls médicaments indispensables lors d'un premier épisode de bronchiolite non compliqué sont les antipyrétiques (type aspirine ou paracétamol ). Ces produits sont à utiliser pour faire baisser la température, lorsque celle-ci est trop élevée.
Les antibiotiques ont un rôle en cas de surinfection bactérienne mais pas sur les virus responsables des bronchiolites. Ils ne sont prescrits qu'en cas de fièvre élevée et prolongée (supérieure à 38°5 pendant au moins deux jours), sécrétions purulentes ou otite.
Ce qui arrive parfois dans un deuxième temps quand une surinfection s'installe.
Parfois un spasme bronchique (sifflement) apparaît et il peut être nécessaire, à la demande du kinésithérapeute, d'utiliser des bronchodilatateurs, comme les bêta-2-mimétiques , en spray ou en aérosol. Cette utilisation doit être entourée de précaution chez le nourrisson chez qui cette utilisation peut se révéler dangereuse.
Certains médicaments doivent être absolument proscrits. C'est le cas des "sirops" contre la toux .
En effet ceux-ci s'opposent à l'évacuation des mucosités qui encombrent les bronches.
Les mucorégulateurs et fluidifiants bronchiques régulièrement administrés n'ont aucun intérêt dans la bronchiolite

Traitement Kinésithérapique

Le premier TRAITEMENT de la bronchiolite reste la kinésithérapie, qui est indiquée pour la grande majorité des enfants.
La désobstruction des voies aériennes et le désencombrement par accélération du flux expiratoire permettent des résultats thérapeutiques rapides. Quelques séances suffisent à retrouver un bon état respiratoire et à écarter la menace de l'hospitalisation.

Il y a plusieurs volets :
- Le désencombrement des voies aériennes supérieur
- Le désencombrement bronchique
- La technique de la toux provoquée
- Education des parents et prévention

Le désencombrement des voies aériennes supérieures est un geste primordial pour le nourrisson en permettant de retrouver une respiration libre avec une amélioration de l'alimentation et du sommeil.
Elle se pratique en début de séance par un lavage ou désobstruction du nez par instillation de sérum physiologique ou produits divers.
La technique de lavage sera apprise aux parents.
Le mouchage se fait par technique rhinopharyngée rétrograde. Le kinésithérapeute maintient la bouche de l'enfant fermée par un appui au niveau maxillaire inférieur en fin d'expiration, induisant ainsi une inspiration nasale qui entraîne les sécrétions vers le pharynx. Ces sécrétions sont ensuite recueillies.
Le désencombrement bronchique La technique de choix en kinésithérapie respiratoire de l'enfant est la méthode d'accélération du flux expiratoire (AFE).
Le praticien place une main thoracique et une main abdominale.

La pression exercée sur le thorax et l'abdomen en phase expiratoire permet d'amener les sécrétions dans la trachée.

Cette manoeuvre s'effectue de 5 à 10fois, avec un temps de repos permettant de provoquer la toux et favoriser ainsi l'expectoration.
Souvent impressionnante pour les parents, ces pressions s'exercent sur la cage thoracique du bébé, qui, à cet âge, est plus souple.


La technique de la toux provoquée.
A la fin d'un temps inspiratoire, un appui sur la face antérieure de la trachée déclenche le réflexe de toux.
Dès que l'enfant sera capable de tousser à la demande cette technique sera abandonnée.

Les séances quotidiennes de kinésithérapie permettent la surveillance et l'évolution de la bronchiolite. L 'information rapide du médecin permet d'affiner le traitement le cas échéant.

Education des parents et prévention
Le point capital pour le nourrisson est de retrouver la liberté des voies respiratoires aériennes.
Le sérum physiologique ou les produits apparentés permettent de désobstruer le nez. Il est très important de réaliser des lavages de nez régulièrement surtout avant les repas et les couchers.

Conseils et prévention

Le lavage du nez en pratique.
L'important est de bien se placer pour pouvoir agir tout en maintenant l'enfant (tête et bras).
Allonger l'enfant sur le dos en amenant la tête sur le côté. Introduire dans la narine supérieure l'embout du spray isotonique ou de la pipette de sérum physiologique et relever l'embout pour l'avoir perpendiculaire au visage. le liquide ou spray est instillé par une seule et longue pression.
Les mucosités sont alors expulsés par l'autre narine ; on recommence jusqu'à ce que le liquide ressorte propre.
Dans ce cas il suffit de traiter seulement une narine.
Nettoyage de l'embout à l'eau de javel et rinçage.
Répéter le lavage 6 à 8 fois par jour


.Comprendre la Bronchiolite
Une Epidémie
Le Traitement. Médical, Kiné
Une séance de Kinésithérapie respiratoire
Conduite à tenir
La Prévention

Numéros de téléphone

Retour

INSCRIVEZ VOUS A LA LISTE DE DIFFUSION D'INFORMATIONS
Copyright Kine-Services.com. © V2M DiffusionSarl